Crumb (Terry Zwigoff, 1994) | Cinésthésies

Déviances | B.D.

Crumb
un film de Terry Zwigoff (1994)

CrumbLa légende voudrait qu’à fin de convaincre Robert Crumb de se laisser filmer dans son quotidien, Terry Zwigoff aurait menacé de se suicider. Le futur réalisateur de Ghost World et d’Art School Confidential, dont la filmographie n’était alors constituée que d’un unique documentaire sur le musicien de country-blues Howard « Louie Bluie » Armstrong, aurait même vécu des années durant avec un pistolet chargé à portée de main. Comme tout dans l’univers du créateur de Fritz the Cat et de Mr Natural, l’histoire contient juste ce qu’il faut de « folie ordinaire » pour paraître véridique. Réalité ou fiction, l’important reste que le tournage ait eu lieu car, cherchant à la fois à épouser le point de vue de Crumb et embrasser les regards de ceux qui le connaissent, le film parvient à dresser le portrait d’un artiste dédié de façon compulsive à donner corps à sa vision du monde. C’est aux origines de cette vision, tour à tour drôle, tendre, féroce et désarmante, que le film aimerait nous mener. Le spectateur en apercevra certains aspects lorsque Robert confronte ses frères Maxon et Charles, deux désaxés qui n’ont su, à son image, trouver dans l’art un exutoire pour leur rage et une certaine stabilité. Si Maxon continue aujourd’hui à peindre depuis le confinement de sa chambre d’hôtel, Charles, l’aîné et le premier à se lancer dans la bande-dessinée, se suicida quelques mois après le tournage. Peu en phase avec le psychédélisme qui marqua les années de sa jeunesse, Crumb dépeint avec nostalgie et horreur l’Amérique moderne, son imaginaire semblant parfois nourri d’un souvenir des années 20 et 30 fantasmé au travers da sa collection obsessionnelle de 78 tours d’époque. S’il existe un évident besoin de trouver refuge, que ce soit dans le passé ou dans le petit village français où il s’apprête à déménager sous les ordres de sa femme Aline, ce n’est pas tant que le dessinateur rejette son époque, mais ses contemporains, à l’image d’une jeune admiratrice qui trouve ses dessins mignons, ont décidément du mal à voir un cauchemar dont il esquisse les détails d’un trait capable d’en révéler toute la sordide et violente poésie.

Le film Crumb est disponible en DVD aux éditions Compagnie des phares & balises

Quelque chose à ajouter ?

N'hésitez pas à réagir à l'article, je vous réponds au plus vite!

Les champs marqués d'un * sont obligatoires. Votre adresse mail ne sera pas publiée.