Articles liés au mot-clef "critiques-de-films" - Cinésthésies

Articles liés au mot-clef “ Critiques de films ”

Les Mains d’Orlac (Karl Freund, 1935)

“ Réponse aux monster movies de la Universal, Les Mains d'Orlac est une œuvre bâtarde et unique qui conjugue l'hystérie du cinéma d'exploitation à une poésie expressionniste et désespérée ”

Publié par Marc Fairbrother le 15 février 2015 dans Autopsies

Mots-clefs: , , , , ,

Les Mains d’Orlac est sans doute l’un des films d’horreur les plus rocambolesques et hybrides qu’ait produit Hollywood au cours des années 1930. Pour une période qui voyait converger certains des plus talentueux cinéastes mondiaux vers la côte ouest américaine pour accoucher, entre autres merveilles, du premier âge d’or du …

Hangover Square (John Brahm, 1945)

“ Porté par un Laird Cregar habité par la fragilité de son personnage, Hangover Square est une immersion dans l'esprit tourmenté d'un homme coupable, malgré lui, des pires actes de barbarie ”

Publié par Marc Fairbrother le 29 janvier 2015 dans La Crypte

Mots-clefs: , , , , , ,

Un an après l’adaptation de Hantise (George Cukor, 1944) et peu avant celle de La Corde (Alfred Hitchcock, 1948), ce fut au tour d’un autre récit de Patrick Hamilton, son roman Hangover Square, de se voir porter avec succès à l’écran. Sous ses faux airs de film noir teinté …

Le Plombier (Peter Weir, 1979)

“ Étouffant huis-clos, à situer entre The Servant et Répulsion, Le Plombier est un film paranoïaque à l'extrême où lutte des classes et pulsions sexuelles se font révélatrices des dérives bien plus perfides des civilisations modernes ”

Publié par Marc Fairbrother le 16 janvier 2015 dans La Crypte

Mots-clefs: , , , ,

Anthropologue studieuse, Jill passe la majeure partie de son temps cloîtrée chez elle à rédiger sa thèse alors que son mari, l’ambitieux Dr. Brian Cowper, mène ses propres recherches à l’université d’Adélaïde. Un matin, peu après le départ de son compagnon, Jill sera interrompue dans son travail par l’arrivée de …

Les Griffes de la nuit (Wes Craven, 1984)

“ Craven puise, dans les porosités entre le rêve américain et son double cauchemardesque, l'expression perfide du pessimisme qui depuis toujours hante son œuvre ”

Publié par Marc Fairbrother le 4 janvier 2015 dans Autopsies

Mots-clefs: , , , , , ,

Les Griffes de la nuit aura certes engendré bon nombre de suites et autres ersatz sur lesquels il ne convient pas de s’attarder, il n’en demeure pas moins l’un des films d’horreur les plus inventifs d’une décennie où le cinéma bis ne manquait aucunement d’effarante créativité. Souvenons nous qu’en 1980 …

Whistle and I’ll Come to You (Jonathan Miller, 1968)

“ Diffusé en 1968 par la BBC, soit la même année que sortait le séminal La Nuit des morts vivants de George A. Romero, Whistle and I'll Come to You signait l'acte de naissance du cinéma d'horreur moderne ”

Publié par Marc Fairbrother le 26 décembre 2014 dans La Crypte

Mots-clefs: , , , , , , ,

Universitaire spécialiste de la littérature médiévale et grand passionné d’archéologie, M.R. James est aussi l’un des auteurs d’histoires de fantômes les plus célébrés de la langue anglaise. Peu diffusés en français, ses écrits ont pourtant marqué nombre d’écrivains à commencer par son contemporain H.P. Lovecraft qui cita l’œuvre de l’Anglais …

The Duke of Burgundy (Peter Strickland, 2014)

“ Peter Strickland livre une histoire d'amour à la fois sensuelle et tendre, prolongeant son exploration d'une narration sensorielle qui suscite autant l'émotion qu'elle stimule l'intellect ”

Publié par Marc Fairbrother le 30 novembre 2014 dans Nouvelles du front

Mots-clefs: , , ,

À la seule vision de Berberian Sound Studio, il serait tentant d’ériger Peter Strickland en fer de lance du cinéma de genre contemporain. Tentant certes, mais surtout réducteur tant on reléguerait ainsi au second plan une ambition qui dépasse de loin le simple hommage au cinoche d’exploitation et dont …